La Vinsobraise… Une chouette coopérative viticole



En Rhône Sud se trouve le joli village au nom contradictoire de Vinsobres. Celui qui l’a inventé a fait preuve d’un sens de l’humour certain et même l’église n’a pas pu s’empêcher de faire des jeux de mots : Monseigneur Jean-Marie Suares, Archevêque de Vaison la Romaine en 1633 aurait déclaré « Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement ! » A se demander si ses ouailles venaient à la messe de dimanche légèrement défait…

Le village se trouve au cœur d’une petite appellation du même nom, passé en Cru en 2006 pour les vins rouges grâce à leur Coopérative qui a su fédérer les viticulteurs et mener le dossier à terme. Les vignobles de Vinsobres se lovent à flanc de colline, majoritairement dans un amphithéâtre naturel, mais aussi sur le haut plateau culminant à 450 mètres se trouvant entre Vinsobres et Valréas. C’est un joli coin qui a su préserver une nature un peu sauvage en sortant volontairement les zones boisées de l’appellation, et ce malgré la pression foncière grandissante sur les terres agricoles du secteur, finalement assez proche de la Méditerranée. A noter que le vignoble, majoritairement planté en rouge, s’est surtout développé après le gel des oliviers en 1956, ce qui fait qu’aujourd’hui plus de la moitié des pieds de vignes enracinés sur leur terroir a plus de 25 ans. Pas mal pour une petite appellation !

IMG_5028

Moins bien connu que son grand voisin Châteauneuf-du-Pape, on y trouve d’excellents vins au rapport qualité/prix qui valent largement le détour. Leur cave coopérative La Vinsobraise ne fait pas exception : si vous vous êtes juré de ne jamais acheter du vin dans une cave coopérative, il est temps de réviser votre jugement. Si à une période donnée de l’histoire le travail des Coopératives Viticoles était fort discutable, aujourd’hui certaines font un réel travail de recherche de qualité et dynamisent leur appellation, comme c’est le cas pour La Vinsobraise. Il est presque étonnant de voir qu’on ne parle pas plus de ces institutions en France, grâce auxquelles bien des appellations ont pu survivre les périodes de crise du monde viticole et renaître de leurs cendres.

IMG_5010

J’y étais passée une première fois poussée par la curiosité et ai découvert des vins d’une qualité étonnante au rapport qualité/prix incroyable (aucun ne dépasse les 15€), sans parler de l’accueil chaleureux. Et j’ai eu un véritable coup de cœur ! Piquée dans ma curiosité et avec l’envie d’en savoir plus, j’ai été reçue lors de ma deuxième visite par leur Directeur, Monsieur Pascal Monier, qui a gentiment pris le temps de m’expliquer leur travail. Je lui en suis très reconnaissante !

Il est né à Vinsobres et la Coopérative est en quelque sorte une histoire de famille, puisque son père travaillait déjà pour eux. Pascal travaille pour la Coopérative depuis 1981, et en tant que Directeur depuis 1988. C’est un homme du coin qui a su rester simple et qui connaît bien les vignerons puisqu’il a grandi avec eux, ce qui est précieux pour une communication de qualité avec ceux qui lui fournissent la matière première, c’est à dire les raisins uniquement. Pour continuer à développer la qualité des vins et rester compétitif dans un marché en constante évolution, il s’est entouré dès 1995 d’un œnologue, Sébastien Fraychet, originaire de Vinsobres comme lui et qui est sorti major de l’école de Dijon. Depuis 2002 un deuxième œnologue a rejoint l’équipe pour le seconder et approfondir le travail de sélection parcellaire. Une démarche à saluer qui porte ses fruits, puisque tous les vins dégustés sont de belle facture, y compris les plus simples.

Et un peu d’histoire : La Vinsobraise a été créé en 1947, leurs premiers vins ont été commercialisés à partir de 1949. Leur but initial était la production viticole et lavandicole, mais finalement la préférence a été donnée au vin. A ses débuts, la Coopérative regroupait environs 77 vignerons. Aujourd’hui, elle en compte 250 ! Une belle progression qui a été accompagnée par une modernisation régulière des installations au fil du temps.

Et ils ne s’arrêtent pas là : entre 1988 et 1993 ils ont effectués des recherches sur leur terroir pour mieux le comprendre et ont procédés à des essais de vendanges en manuel et machine pour voir les différences : ils sont à 60% de mécanisation aujourd’hui, le restant est toujours vendangé à la main. Puis ils introduisent la vinification parcellaire suite à leurs recherches, selon la composition des sols. Ils se sont également regroupés avec d’autres coopératives du secteur (13 aujourd’hui) sous le nom de Cellier des Dauphins, afin notamment d’investir en commun dans une chaîne d’embouteillage et de mutualiser ainsi les frais et être indépendant. Cela leur permet également de mieux pouvoir négocier avec la Grande Distribution qui leur garantit une partie des ventes, ce qui leur donne une certaines assurance financière et leur laisse la liberté d’élaborer des cuvées plus expérimentales à côté.

Aujourd’hui la production annuelle tourne entre 85.000 à 90.000 hectos, avec un rendement très contrôlé : la qualité passe avant la quantité. En tout, La Vinsobraise regroupe environ 1800 ha de vignes (dont une partie sur des appellations voisines). Comme il s’agit d’une Coopérative qui a visiblement su évoluer avec le temps, ils ont aussi adapté leur système de rémunération afin d’encourager les vignerons à la production de raisins de qualité, dont une partie est aujourd’hui produite en bio, sans pour autant leur imposer quoi que ce soit. Certains travaillent depuis en parcellaire, mais chacun est libre d’évoluer à son rythme, ce qui valorise le vigneron qui reste maître de ses vignobles.

IMG_5018

Grâce à tout ce travail, La Vinsobraise propose une belle gamme de vins, allant de Vin de Pays à Cru.

IMG_4989

Voici quelques notes de dégustation :

*

Vin de Pays Rouge du Comté de Grignan 2012

Cépages : 100% Merlot

Prix : 3,30 € TTC départ cave

Un vin rond, gourmand, fruité, avec des notes confites et des fruits matures, des arômes de cerise noire, chocolat noir, une pointe de café. C’est simple et idéal pour les dîners d’été dehors à la campagne, quand il fait chaud et cigales chantent la nuit tombante. A boire dans les deux ans.

*

AOC Côtes du Rhône Blanc 2012

Cépages : 33% Viognier, 33% Grenache Blanc, 34% Marsanne

Prix : 4,20€ TTC départ cave

Beaucoup de fraîcheur pour ce vin de plaisir qui montre un joli bouquet de pomme, poire, agrumes et herbes aromatiques. C’est simple et joyeux avec une belle fin de bouche. A boire dans les deux ans.

*

AOC Côtes du Rhône Rosé 2012

Cépages : 50% Grenache, 50% Cinsault

Prix : 3,80 € TTC départ cave

Un rosé frais avec une aromatique enjouée de fraise, framboise, pamplemousse rose, complété par des notes de bonbon, sucette cerise, un soupçon épicé et floral. Un joli vin simple, rond et sans aucune amertume. Le vin parfait pour cet été et les piqueniques en plein air.

*

AOC Vinsobres – Diamant Noir 2011

Cépages : 60% Grenache, 40% Syrah

Prix : 6,20 € TTC départ cave

Un vin de caractère frais, rond, avec des tannins souples et des notes de cerise, cassis, fruits noirs, poivré, épicé, réglisse, violette et même un peu de cuir. Long en bouche, ce vin va encore se développer et n’a pas fini de charmer. A boire ou à garder encore.

*

AOC Vinsobres – Diamant Noir 2003

Cépages : 60% Grenache, 40% Syrah

Prix : ce millésime n’est plus en vente

Un vin étonnant et affirmé avec une belle fraîcheur et des tannins ronds et fins, qui a la finesse d’un vin de Rhône Nord, voire d’un Bourgogne. L’aromatique est évoluée mais montre un bel équilibre : myrtille, cerise, épicé, terre sèche, champignon, cuir, une pointe de garrigue et sans aucune amertume. Si vous en avez en cave : à déguster dès à présent. Je le verrai bien avec une volaille rôtie…

*

AOC Vinsobres – Emeraude 2010

Cépages : 60% Grenache, 40% Syrah

Prix : 7,50 € TTC départ cave

Cette cuvée à été élevée à 20% en barriques neuves, puis assemblée entre vins de barrique et de cuve. Elle s’exprime tout en vanille, boisé, épicé, cuir, cassis, cerise noire, fraise écrasée, confit, et ronde et ample. A boire ou à garder encore un peu, à passer en carafe, je verrai bien ce vin généreux servi avec du gibier.

*

AOC Vinsobres – Thérapius 2010

Cépages : 90% Syrah, 10% Grenache

Prix : 13,50 € TTC départ cave

Rond, intense, des notes de cassis et cerise noire, ce vin structuré et ample charme avec une jolie fin de bouche.  Il ressemble plutôt à un vin du Rhône Nord de part son caractère un peu réservé. Mieux vaut l’aérer avant dégustation, puisqu’il est encore un peu jeune. Un superbe vin à servir au Dîner.

Garde 5 à 10 ans

*

AOC Vinsobres – Excellius 2010

Cépages : 60% Grenache, 40% Syrah

Prix : 14,50 € TTC départ cave

Avec son élevage de 16 mois 100% en barrique, il y a beaucoup de fraîcheur, des tannins fins et de velours. L’aromatique de fruits mûrs bien structurée s’exprime en cassis, cuir, résineux, avec un boisé fin et épicé. Idem que pour le Thérapius, mieux vaut l’aérer avant dégustation. Un beau vin pour accompagner un repas de caractère pour une belle occasion.

Garde 5 à 10 ans

*

Environ 15% de leur production part en export, mais beaucoup de locaux y achètent également leurs vins. Vu le rapport qualité/prix ce n’est point étonnant. D’ailleurs, certains de la région voient d’un mauvais œil la démarche démocratique de la Coopérative, car selon eux les vins sont vendus trop peu cher. Je trouve que c’est un joli compliment détourné et je ne peux qu’applaudir. Car malgré les tarifs pratiqués, force est de constater que tout le monde s’en sort bien : les vignerons, la coopérative et le client. Où est donc le problème ??

Ils disposent d’un site web sobre (je ne pouvais pas m’en empêcher ;P) et bien fait, sur lequel vous pourriez également commander leurs vins : http://www.cavecooperative-vinsobres.com/fr/presentation/

Puisque leur joli nom fait régulièrement sourire et qu’ils ont le sens de l’humour, Vinsobres et l’Association « VinSobres, qui l’eût cru ! » organisent le 6 et 7 juillet prochain les « 11èmes Rencontres des Communes aux noms burlesques et chantants ». Vous pourriez y déguster leurs vins et rencontrer des autochtones d’autres villages aux noms tout aussi bizarres, comme notamment quelques habitants d’Arnac-la-Poste… Ça promet. A vos agendas ! Pour plus d’infos : http://communes-aux-noms-burlesques.fr et http://www.vinsobres.fr/vinsobres-qui-leut-cru/accueil/

Et pour ceux qui ne bougent jamais de Paris et préfèrent la campagne virtuelle : reste le Salon de l’Agriculture de Paris, auquel la Vinsobraise participe tous les ans…

Last but not least : Pour les amis suédois ou ceux qui y voyagent : vous trouverez une cuvée en Côtes du Rhône spécialement élaboré par La Vinsobraise pour le marché nordique. Elle était la troisième meilleure vente en mars 2013 du réseau en monopole d’Etat (et oui, en Suède c’est l’Etat qui contrôle et se charge de la vente des boissons alcoolisées). Elle est facile à reconnaître, puisque l’étiquette a été dessinée par Lars Mortimer, un génial illustrateur très connu dont le personnage principal est Hälge, un Elan astucieux et un peu fou. C’est donc lui que l’on retrouve imprimé et collé sur leur cuvée suédoise. Une superbe idée de marketing soit dite en passant…

En fait, il me semble que cette Coopérative est presque un cas d’école : curieux, ils réfléchissent déjà sur les 30 années à venir et l’évolution du marché. Ils ont des initiatives futées d’ouverture vers l’étranger, sans oublier le marché local. Leur rapport qualité/prix est imbattable et ils ont une réelle démarche qualitative malgré le volume produit.

Je n’ai qu’une chose à dire : goutez leurs vins et oubliez les idées reçues.

Cheers !

IMG_5020

Publicités
Catégories :Wine UncoveredTags:, , , , , ,

2 commentaires

  1. Messieurs, Medames! Cette annee nous ne sommes pas dans la region et parce ce que, il nést pas possible de achter vorte vins a notre retour. je veux bien commander 14 karton de vorte vins. Combien sontles droits pour la exspedtion pour allemagne? Salutationes Josef Mettelsiefen

    • Sehr geehrter Herr Mettelsiefen,
      Ich bin nicht bei dem Winzer beschäftigt, sondern schreibe unabhängig über Wein.
      Wenn Sie bestellen möchten, wenden Sie sich bitte direkt an Vinsobraise.
      Alle Kontaktdaten sind in meinem Artikel.
      Mit freundlichen Grüssen aus Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :