Vins de Loire #2 : Château de Villeneuve, Alphonse Mellot, Domaine de la Chapinière , Ampelidae et Gut Oggau (l’intrus venu d’Autriche)



L’édition 2014 du Salon des Vins de Loire vient de se terminer. Pour moi c’était une première, haute en couleurs. De belles choses, de choses moins biens, des vignerons sympas, d’autres un peu ours (mais je suis une dompteuse, donc : même pas peur !), et pleines de choses fort intéressantes à déguster. Une certitude : la Loire recèle des trésors.

IMG_9252

Voici un petit tour d’horizon de ces trois jours à sillonner les allées du Parc d’Exposition d’Angers et le Grenier Saint Jean. Mention spéciale pour l’agence Clair de Lune, sans laquelle une fois de plus je n’aurais pas pu y assister, ni les autres bloggeurs d’ailleurs, et encore moins vous faire partager les découvertes :

*

GUT OGGAU (d’accord, il n’est pas de la Loire, mais c’est tellement bien que j’en parle !)

IMG_9235

LA découverte du Salon Off et du Salon tout court. Oui, c’est impossible à prononcer, tout comme les noms de leurs cuvées d’ailleurs, mais ils ont une bonne excuse : ils sont autrichien. Un vigneron fort sympathique qui parle très bien français et des vins bien construits et organisés en famille : les enfants (3 cuvées), les parents (5 cuvées) et les grands-parents (2 cuvées). Parmi eux un Grüner Veltliner à tomber par terre, atypique et vraiment original dans le bon sens du terme. Le nom de la cuvée ? Timotheus. L’analyse du vigneron du caractère de ce vin ? Vous allez être surpris : « He (Timotheus) impresses people with his strong, powerful and balanced character. He stands with both feet firmly on the ground, but is nonetheless open-minded and always looking for new challenges. Is regarded as self-confident, a man of substance and even refined. Is someone, who due to his winning ways, quickly makes friends anywhere. » Et bien, c’est totalement ça. Vu ce que j’ai trouvé dans le verre, je l’ai tout de suite déclaré nouveau meilleur ami. Un type bien quoi, qui a de la conversation et est tout sauf superficiel. J’ai adoré ! Sur les 10 cuvées que ce domaine produit, aucune ne m’a déçu. Elles sont toutes bien construites, modernes, mais aussi vivantes et plein de conversation dans le verre.

IMG_9237

Ce jeune vigneron, installé à côté du Neusiedlersee, au Burgenland, proche de la frontière hongroise, travaille entièrement en biodynamie. Le climat est continental, quoique toutefois adoucit par la proximité du lac Neusiedler. Les cépages sont, en grande partie, inconnus en France (Grüner Veltliner, Blaufränkisch, Rösler et Zweigelt, mais aussi du Gewürztraminer), en revanche à découvrir d’urgence sous leur forme liquide. Testez, ayez le sens de l’aventure. Vous ne seriez pas déçus !

*

Et les vins de Loire ? On y est :

CHÂTEAU DE VILLENEUVE (AOC Saumur & AOC Saumur Champigny)

C’est un domaine familial de 25ha, fondé en 1969. Ils élaborent des vins francs, bien faits, un peu genre les eaux tranquilles sont profondes, à l’image du vigneron, calme, posé et réfléchi. Une valeur sûre ! Voilà les trois vins que j’ai préférés chez eux :

Saumur 2013 – blanc – 100% Chenin

La vigne est implantée sur un terroir argilo calcaire qui donne à ce vin une jolie fraîcheur. Il est élevé 2/3 en cuve et 1/3 en foudre.

En bouche il est franc, tendu, avec une belle texture et des arômes d’agrumes et amandes amères. C’est un vin délicat qui exhale, avec un beau profil aromatique du cépage sans les travers. La fin de bouche se construit sur minéralité et une pointe de zeste d’agrumes. De la finesse qu’on a envie de se resservir.

*

Les Cormiers 2011 – blanc – 100% Chenin

Entièrement fermenté et élevé en foudre, avec tout de même un soutirage entre les deux, ce vin s’exprime tout en agrumes et abricot, avec une pointe de miel acacia et de vanille. Une belle fraîcheur sur laquelle s’ajoutent des notes florales et une petite amertume d’amande. Il y a de la texture, c’est bien construit et équilibré, avec une fin de bouche minérale et saline. Il sera encore bien meilleur si on lui laisse le temps de s’épanouir tranquillement en oubliant la bouteille à la cave.

*

Le Grand Clos 2013 – rouge – 100% Cabernet Franc

Un vin élaboré sans soufre, et par conséquent à déguster rapidement. Il est frais, structuré, avec des tanins présents et un fruité croquant, notamment de cerise. Un vin de plaisir d’une belle franchise. Miam.

*****

DOMAINE ALPHONSE MELLOT (AOC Sancerre)

Un domaine incontournable sur Sancerre. Il élabore notamment de beaux vins à partir du Sauvignon Blanc : droits, frais, élégants et tendus. Une valeur sûre, qui fera votre bonheur et qui montre une belle régularité dans la qualité de ses vins. Voici quelques exemples de leur gamme :

La Demoiselle 2012 – blanc – 100% Sauvignon Blanc

Un vin floral, frais, minéral et salin, qui en plus des agrumes montre une note originale anisée. C’est bien construit, équilibré et long en bouche. Et hop, j’attrape mon tire-bouchon…

*

Les Romains 2012 – blanc – 100% Sauvignon Blanc

Ce vin se montre franc, avec des notes légèrement toasté et des arômes d’agrumes et d’amande amère. Il est encore jeune, mais bien construit et va se complexifier avec le temps. C’est un vin de garde à mettre dans votre cave et à déboucher dès 2015.

*

Edmond 2012 – blanc – 100% Sauvignon Blanc

Il y a du boisé, mais ce vin montre une belle structure souple et ample, gourmande, dense, minérale et saline. Il s’exprime plutôt sur des notes florales et anisées. Egalement à oublier dans sa cave pour la déboucher dès 2015.

*****

DOMAINE DE LA CHAPINIERE (AOC Touraine)

Florence a repris ce domaine, qui existe depuis 5 générations, il y a 10 ans. Initialement de 13ha, il en fait aujourd’hui 27, mais toutes les parcelles qu’elle a acquises restent proches de son domaine, sur la même appellation et le même terroir.

IMG_9320

A la base, elle est une vraie scientifique (maths et informatique, argh) qui s’est reconvertie. Ceci dit, ce rêve de reprendre un domaine, elle l’a depuis qu’elle est petite. Son père faisait déguster les enfants tous les dimanche. Elle passe quand même un BTS en viticulture avant de se lancer. Et bien lui a pris. Une vigneronne qui a la tête sur les épaules et n’hésite pas à innover dans le chai. Se reposer sur ses acquis, très peu pour elle. Sa signature ? Des vins charmants, accessibles et bien faits qui trouveront facilement leur place sur votre table.

La Chapinière 2013 – blanc – 100% Sauvignon Blanc

C’est un Sauvignon croquant, aux arômes d’agrumes, de pêche blanche, floral, aux notes typique de buis, frais, fruité, agréable, avec une pointe d’amertume bien intégrée. Un vin facile et bien fait, qui donne envie de se resservir un verre.

*

Rosé 2013 – 70% Cabernet Franc et 30% Gamay (échantillon brut de cuve)

Prometteur, quoique pas encore terminé, c’est un rosé enjoué, léger, agréable, avec des fruits rouges à croquer. Son surnom : l’été sera chaud (c’est la vigneronne qui le dit, et ma foi, c’est bien trouvé).

*

Gamay 2012 – rouge

Ce vin entièrement élevé en cuve se montre frais, fruité, avec des tanins très fins et une belle fin de bouche sur les fruits rouges et poivré. Un vin de plaisir !

*

Côt Garnon 2010 – rouge – 100% Côt (= Malbec)

Les parcelles ont été plantées avec une sélection massale de plants du coin. En 2010 elle a innové par rapport aux millésimes précédents de cette cuvée : 30% ont été vendangés à la main, puis passés en macération carbonique, procédé peu habituel dans son appellation.

En résulte un vin aux tanins étonnamment souples pour le Côt. La bouche est ronde, aux arômes de cassis et cerise noire, de fruits noirs, une amertume délicate, des notes poivrées, une structure en finesse et une fin de bouche épicée et harmonieuse. Du joli travail.

*

Cuvée Voltaire 2010 – rouge – 30% Gamay et 70% Côt

Cuvée élaborée que certaines années, la dernière en 2007. Les 30% de Gamay ne sont que des Gamay de presse. Vu la texture de la cuvée, on comprends aisément qu’elle bosse bien pour réussir autant de finesse avec des vins de presse…

La bouche est axée sur les fruits rouges et noirs, la structure est vraiment bien équilibrée et la fin de bouche exhale sur le fruité. Miam. En fait, le Gamay complète bien le Côt et lui apporte de la légèreté et un côté enjoué. C’est un vin accessible et à déguster dès à présent.

*****

DOMAINE AMPELIDAE (IGP Val de Loire)

Ampelidae vient du grec et veut dire : à partir de la vigne. Un joli nom pour ce domaine, fondé en 1995 et en bio depuis 2007, avec une belle gamme du même nom, puis deux autres gammes bien moins intéressantes.

Ils ont commencé tout petit en 1995, avec 0,5ha repris des grands-parents. 18 ans plus tard ils exploitent 120ha, dont 80ha en propre. C’est impressionnant comme évolution… Les 40ha restants appartiennent à d’autres viticulteurs qui cultivent la vigne pour eux. Par contre, c’est bien l’équipe d’Ampelidae qui vendange l’ensemble des 120ha. Toute une organisation !

Leur gamme Marigny-Neuf, qui est issue des raisins des 40ha exploités en partenariat avec des viticulteurs, est assez consensuelle et commerciale (un parti-pris qu’ils assument d’ailleurs ouvertement). Aucun vin de cette gamme ne présente un intérêt particulier pour moi, à part celui d’être totalement passe-partout. Pour 8€ la bouteille, je trouve ça un peu léger.

La gamme Brochet est un peu mieux, mais reste également trop simple et consensuelle. Et coûte tout de même 10€ la bouteille.

Heureusement, il y a la gamme Ampelidae, celle qui a fait la réputation du domaine et qu’ils considèrent à juste titre comme leur cuvée phare. On change de registre et subitement on passe à un univers vraiment différent. Comme quoi, quand ils veulent, ils peuvent faire de beaux vins ! C’est du parcellaire, les vendanges sont manuelles et la production reste assez petite.

IMG_9295

Ampelidae S 2008 – blanc – 100% Sauvignon Blanc

Ce vin, issu d’une seule parcelle, est élevé pendant 10 mois en barriques de 2 à 3 vins. Il se montre frais & tendu, avec des notes d’agrumes, de pamplemousse, de buis et genet (typique pour le Sauvignon), une petite pointe d’amertume qui complète bien. Il est équilibré et sa structure est ample et minérale.

Prix départ domaine env 17€

*

Ampelidae C 2010 – blanc – 100% Chardonnay

Une toute petite production de seulement 3000 btls pour ce millésime. Il est fermenté en barrique et élevé pendant 1 an avant la mise en bouteille. Le domaine le fait vieillir ensuite encore deux ans dans sa cave avant de le mettre sur le marché.

Le nez trahi son élevage en fût par des notes toastées et beurrées, mais également des arômes de fruits blancs compotés. Une fois dans le verre il reste fidèle à lui-même, frais et rond, mais toujours très boisé avec tout de même une jolie en fin de bouche minérale et fraîche. A garder encore un peu. Pour les amateurs de vins élevés en barrique.

Prix départ domaine env 19€

*

Ampelidae PN1328 2010 – rouge – 100% Pinot Noir

C’est la parcelle historique du domaine, de seulement 0,5ha. Le numéro 1328 correspond en fait au numéro du cadastre de la parcelle. Une façon originale pour désigner à la fois une cuvée et rendre hommage au lieu de naissance du domaine. Le vin est élevé également pendant 1 an en barrique, puis mis en bouteille et gardé encore deux ans avant d’être mis sur le marché.

C’est un vin souple avec un fruité sympathique de fraise & fruits rouges, une pointe de vanille, des tanins de velours un peu accrocheurs, avec une fin de bouche sur le fruit et les épices.

Prix départ domaine env 19€

*

Ampelidae 2010 – rouge – 50% Cabernet Franc et 50% Cabernet Sauvignon

Cette cuvée n’est pas faite tous les ans. L’élevage se fait pendant un an en barrique d’un vin, et elle est mise en bouteille non filtrée.

Un vin racé, rond et gourmand avec des notes épicées, de réglisse, du cuir, montre une belle typicité de Cabernet en bouche. L’aromatique reste sur les fruits noirs, comme le cassis et la cerise noire, avec des tanins encore bien présent, mais l’équilibre et la finesse sont au rendez-vous. En fin de bouche s’ajoute, cerise sur le gâteau, une belle ampleur aromatique qui reste et persiste. Pour moi le plus aboutit des quatre.

Prix départ domaine env 17€

*****

C’est tout pour aujourd’hui. A très vit, avec tout sur le Clos Cristal, domaine historique à l’histoire passionnante, et le Domaine aux Moines à Savennières, voisin de Nicolas Joly, qui produit de très beaux vins exemplaires pour l’appellation.

D’ici là : Cheers !

Publicités
Catégories :Wine UncoveredTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :