Vins d’ailleurs – Queue de Renard et Pierre Ponce



Hier après-midi il y avait une belle dégustation de vin, dans les salons de l’illustre Hôtel George V : tous les domaines qui sont conseillés par Stéphane Derenoncourt et son équipe.

IMG_0503

Il est toujours intéressant de déguster les vins qui font objet d’un suivi d’un œnologue extérieur au domaine, et de voir si oui ou non il y a une signature qui transparaît, en quelque sorte la patte du consultant. Ce qui m’a un peu surpris, est qu’il y en a une sur les rouges (très souvent ronds, gourmands, denses, mais avec un certain manque de fraîcheur et de tension que je trouve dommage), mais pas tellement sur les vins blancs (qui ont gardé pour la plupart leur signature individuelle).

En tout cas, il y a eu deux coups de cœur, des vins superbes de : Grèce et de l’Ukraine ! Ces deux produisent de magnifiques blancs, qui méritent très largement leur place dans les vins étrangers représentés en France. De plus, deux pays qui affrontent des temps difficiles et qui méritent donc tout notre attention et soutien. Mais même si ces vins auraient été produits ailleurs, je les aurais toujours autant appréciés !

*

ESTATE ARGYROS  (Grèce)

Ce domaine familial existe depuis 1903 et cultive la vigne dans le respect des coutumes de l’île de Santorin, d’origine volcanique et située dans la mer d’Egée. Un des noms les plus anciens de cette île est Kallisté (la plus belle). Et le moins qu’on puisse dire, est qu’ils élaborent chez Argyros des vins qui l’honorent : de toute beauté. Cette île battue par les vents nécessite une viticulture adaptée, peu représentée en France. Les vignes poussent en forme de panier, c’est à dire à ras du sol et arrangés de façon à former une corbeille naturelle, avec les feuilles plutôt orientées vers l’extérieur et les grappes à l’abri à l’intérieur. Cela permet de protéger les pieds de vigne du vent, les grappes du soleil direct et de créer un microclimat propice à l’intérieur du panier. Le sol volcanique, entre autres en pierres ponces, absorbe l’humidité et crée un terrain très sain. Autre particularité, les vignes sont francs de pied, c’est à dire non-greffées, et peuvent atteindre des âges bibliques impossibles en France, dépassant les 200 ans d’âge. Autant vous dire : aucune excuse pour ne pas goûter les vins de cette île, rien que pour la valeur culturelle qu’ils représentent. Vous n’auriez pas beaucoup d’autres occasions de goûter des vins élaborés à partir de vrais ceps plus vieux que vos arrière-arrières grands-pères. Et ça ne donne pas du tout des vins poussiéreux, au contraire, vous auriez du mal à ne pas terminer la bouteille. Hips !

IMG_0496

Venons aux choses concrètes :

AIDANI 2013 – blanc (IGP Cyclades)

Aïdani est un cépage autochtone de l’île de Santorin et ne joue que rarement le premier rôle dans une cuvée. Or, c’est le cas ici. 100% élevé en cuve pour garder son expression variétale, cela donne un vin très frais, fruité et floral, avec un bel équilibre et une fin de bouche épicée et longue. Un vin désaltérant et facile à apprécier, qui fera le bonheur des longues soirées d’été en terrasse.

ASSYRTIKO 2013 – blanc, vignes de 90 ans d’âge environ (AOC Santorini)

Assyrtiko est également un cépage autochtone de l’île de Santorin. Contrairement au cépage Aïdani, il est plus largement connu et reconnu. Ce vin a été élevé 100% en cuve pour garder toutes ses caractéristiques initiales. Très frais, il développe en bouche des arômes de fruits exotiques et une belle minéralité, avec une touche d’amertume qui complète bien le tableau. C’est aussi un vin désaltérant et équilibré, facile à apprécier. Vous avez le choix pour alterner les plaisirs cet été !

ASSYRTIKO 2013 – blanc, très vieilles vignes avec 150 ans d’âge moyenne (AOC Santorini)

Voyons à quoi ressemble un vin provenant de vignes qui ont atteint l’âge de la sagesse. L’élevage change pour cette cuvée, dont 80% sont élevées en cuve et 20% en grandes barriques de 500l pendant 6 mois (puis assemblé avec les 80%). Ce vin est mon premier coup de cœur : bien fait, rond, structuré et tendu, il a une belle fraîcheur soulignée par une minéralité et une pointe saline qui portent les aromes fruités. Il y a une jolie complexité aromatique, rappelant entre autres les agrumes et la pêche blanche. C’est un vin croquant et gourmand, qui fait regretter qu’une bouteille ne contienne que 75cl…

IMG_0494

En conclusion : un domaine qui mérite toute l’attention, et un excellent moyen pour découvrir les vins grecs !

*

*

SHABO (Ukraine)

Shabo est à la fois le nom du domaine, du village où il est situé et de l’AOC, la première et seule de l’Ukraine. Etonnant pour un français, cela s’explique probablement par son histoire (d’abord entreprise viticole russe sous l’URSS, puis privatisé en 2003), ensuite par le fait que c’est la structure la plus importante du village (qui ne compte toujours pas d’église ni d’école par exemple). Le vin se cultive dans la région depuis plus de 500 ans, probablement implanté lors de l’occupation turque. C’est donc un vignoble historique, qui jouissait d’une certaine renommée. Aujourd’hui Shabo possède 1000ha de vignes, cultive plus de 30 variétés et produit aussi bien des vins tranquilles ou pétillants, que des cognacs, du vermouth ou encore de la vodka. C’est énorme, mais point étonnant pour une ancienne entreprise d’état. Ce que je salue alors d’autant plus, c’est la qualité des vins présentés lors de cette dégustation.

IMG_0502

Le coup de cœur va assurément au TELTI KURUK 2013 RESERVE blanc. Le Telti Kuruk est un cépage autochtone, dont le nom se traduit par queue de renard. Un bien joli nom pour un cépage qui vaut le détour. Le domaine le refait vivre depuis 2006 et ils ont entièrement raison. Ce vin est frais, fruité et bien construit, avec une aromatique florale et de fruits à chaire blanche. L’équilibre aérien et discret ne manque pourtant pas de profondeur, et je soupçonne ce cépage d’avoir une belle capacité de vieillissement en  cave. Les impatients pourront cependant le déguster dès à présent.

IMG_0500

Les autres vins de la gamme Réserve, issus des meilleures vignes du domaine, sont plus classiques et se déclinent en Chardonnay Réserve, Cabernet Sauvignon Réserve et Merlot Réserve. Bien construits, ils représentent pour moi un intérêt surtout pour le marché international. La véritable originalité de Shabo réside dans la queue de renard, si je peux dire ainsi.

En conclusion : un autre domaine à suivre, lequel, j’espère, va s’en sortir malgré les récents développements dans la région. Et je serais vraiment curieuse de goûter leurs vins produits en Géorgie, dont certains sont élaborés en amphores en terre cuite, comme dans les temps anciens, avec des cépages autochtones géorgiens. En attendant, je suis fan du Telti Kuruk !

*

Alors, envie d’exotisme ?? Cheers !

Publicités
Catégories :Wine UncoveredTags:, , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :