Les mercredis gourmands #1 : Marrons Glacés et DRC



Il y a des choses qui ne se refusent pas. Des enchanteurs de papilles, qui vous font instantanément régresser en enfance. Des musiciens, qui jouent une partition complexe et profonde sur vos papilles. Dans les dernières 24 heures, outre des discussions passionnantes, il y a les marrons glacés de Patrick Roger et deux bouteilles du Domaine de la Romanée Conti qui ont croisé mon chemin. J’adore les jours comme cela, où votre bonne étoile s’incarne sous la forme de deux amis généreux et bienveillants. Merci !

Les Marrons Glacés de Patrick Roger

Venons aux faits. Je n’avais jamais goûté de marrons glacés auparavant. C’était donc une première. Un terrain gustatif vierge à conquérir. Et j’ai reçu un claque, de l’ordre de celles qui vous font rougir de plaisir, totalement coupable et tellement délicieux.

En fait, un marron glacé est le résultat d’un paradoxe : il est issu du fruit du marronnier, appelé communément châtaigne. Elle, la châtaigne, est délicieusement comestible, contrairement aux fruits du châtaignier, appelés marrons, forts appréciés par les chevaux mais toxiques pour l’homme.

Revenons à la châtaigne. Issue donc du marronnier, aussi appelé l’arbre à pain, elle existe sous deux formes.

La première renferme deux petites châtaignes dans un seul bogue. Voilà la version commune. Ce sont elles que l’on retrouve grillées sur un feu de charbon partout à Paris quand c’est la saison, et qui vous brûlent les doigts impatients.

Puis il y a la châtaigne dodue et plus grosse, qui occupe un bogue entier à elle toute seule. Voilà qu‘on l’appelle marron, comme son frère non-comestible. Pigé ? C’est elle (donc la comestible) qui est transformée en cette confiserie mortelle (au figuré), appelée « marron glacé ».

J’ai réussi à vous embrouiller ? C’est normal, la logique m’en a toujours échappé et ce n’est qu’après avoir visionné le dernier Karambolage sur Arte que j’ai réussi à démêler les fils (voir ici, encore jusqu’au 21 décembre).

Tout ça pour vous dire que ceux de Patri(iiiii)ck ont déclenché une gourmandise instantanée chez moi, au point que j’en ai mangé quatre de suite. Pourtant, cette chose délicate, longue à préparer, transformée en confiserie par une suite de bains pris dans des sirops de sucre, est toute sauf légère. Mais ce croquant fondant, ces arômes délicats, cet équilibre entre sucré et saveurs, c’est comme un baiser. Pour une première, j’ai trouvé ça renversant !

Voilà le coupable, pris en photo avant que je n’en fasse qu’une bouchée…

IMG_0704

***

Changement de sujet, mais tout aussi impressionnant en terme d’expérience gustative.

Le Montrachet donne le La à la DRC

Disons-le tout de suite : autant les rouges du millésime 2011 font preuve de beaucoup de retenue, autant le Montrachet se livre à cœur ouvert.

Ce nez beurré et légèrement toasté montre toute sa jeunesse, presque insouciante. Ample et prometteur.

En bouche, il cloue le bec à ceux qui seraient tentés de le prendre à la légère. D’abord cette fraîcheur, ensuite une rondeur et gourmandise assumées. C’est long en bouche, généreux, délicat, très équilibré, avec des arômes de fruits encore timides mais déjà bien en place, montrant surtout que le Chardonnay a atteint en 2011 un parfait équilibre avant d’être ramassé. La fin est longue, très longue, harmonieuse, et ce qui est surtout impressionnant est l’ampleur que le vin construit en fin de bouche. Comme un musicien qui dessine sur vos papilles les notes d’une partition dont les prémisses montrent déjà toute l’étendue du talent de son compositeur.

C’est grand, et c’est à garder. Et faites-moi plaisir, buvez-le le moment venu. Ne laissez pas une bouteille comme ça mourir en objet trophée ou d’investissement au fond de votre cave.

IMG_0657

***

Sur ce, je vous laisse rêver. Et je vous souhaite que vous aussi ayez des jours comme ça au programme en ce fin 2014, mais surtout en ce 2015 à venir. Ceci dit, les marrons glacés millésime 2014 de Patrick, c’est maintenant ou jamais !

Cheers !

Patrick Roger – http://www.patrickroger.com/fr/chocolatier.php

Domaine de la DRC – http://www.romanee-conti.fr/#/Accueil

Catégories :Boire & Manger, Les Meilleures AdressesTags:, , , , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. La dégustation du Montrachet me laisse rêveur. Je serai des vôtres l’an prochain à Grains Nobles. Sûr !
    Au plaisir de te croiser à nouveau
    Olivier
    http://www.uneviedevins.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :