Schloss Vollrads – un domaine historique



La région viticole du Rheingau, dans la Hesse allemande, est un doux paysage de collines, de châteaux forteresses et de villages historiques au bord du Rhin. Comme par exemple Geisenheim, fameuse petite ville connue pour son université pointue dans le domaine viticole et l’architecture paysager. Ou bien Rüdesheim, village carte postale avec de nombreuses maisons à colombages et un téléphérique adorable qui vous suspends au-dessus du vignoble.

IMG_6592

Mais avant tout, c’est le berceau de beaucoup de très beaux vins blancs. Comme ceux du Schloss Vollrads, Château du domaine viticole historique et construit à partir de 1684 par le Reichsherr von Greiffenclau. Une très ancienne famille aristocratique du vin, qui en faisait déjà commerce en 1211. Leur histoire d’amour avec Schloss Vollrads et le vin ne se termine qu’à la fin des années 1990, quand des problèmes financiers et familiaux les obligent à vendre leur domaine à leur… banque. Depuis 1997 il est donc la propriété de la NASPA (Nassauer Sparkasse), qui en prends adorablement soins aujourd’hui. Fort heureusement, car le potentiel de leurs vins est grand.

Le Château, nommé très probablement d’après un des chevaliers de la région, Vollradus von Winkel, comprends aussi une partie plus ancienne, un vieux Donjon à la fois château-d‘eau, forteresse et habitation, construite au milieu du 14ème siècle et très bien conservé. En tout, le lieu peut se targuer de 800 ans d’histoire viticole ininterrompue. C’est un exploit en soi et il se murmure que c’est le domaine viticole le plus ancien d’Europe (voir du monde ?!??).

IMG_6730

Grande famille, les von Greiffenclau ont également écrit une partie de l’histoire du vin : ils sont à l’origine de la classification « Kabinett », née dans les caves du Château à partir de 1716. Cette désignation était réservée aux meilleurs vins du millésime, stockés dans une cave (Kabinett) séparée. Ensuite d’autres s’en sont inspirés, mais encore aujourd’hui le château est considéré comme le lieu de naissance de ce « Prädikat ». Schloss Vollrads fait d’ailleurs partie du VDP (Verband Deutscher Prädikats- und Qualitätsweingüter). Ce Verband impose à ses vignerons adhérents des règles très strictes qui garantissent, tel qu’une AOP, à la fois la qualité et le respect des traditions.

Autre particularité du Château : la totalité de ses 60ha de vignes, exclusivement plantées en Riesling, sont attenantes au Château et donc considérées comme Monopole. Ils ont leur propre appellation (comme Château Grillet), leur propre quartier administratif reconnu par la région et n’ont pas besoin d’indiquer le lieu de production sur leurs bouteilles : Schloss Vollrads est suffisant. Seulement trois autres domaines dans le Rheingau ont ce même privilège : Schloss Johannisberg, Schloss Reichartshausen et le Steinberg bei Kloster Eberbach (l’abbaye où furent tournées certaines scènes du film Au Nom de la Rose).

IMG_6718

Hach, le Riesling, peut-être le cépage le plus emblématique de l’Allemagne, et surtout celui responsable pour quelques-uns des plus grands vins blancs du monde. Il s’épanouit sur le terroir du Schloss Vollrads, variant son expression selon les millésimes. Il y est vinifié dans tous les styles possibles : en passant par le Qualitätswein, le Kabinett évidemment, par Alte Reben (Vieilles Vignes), Grosse Lage (Grand Cru), Spätlese (Vendanges tardives), Auslese (Vendanges sélectives), Beerenauslese (Grains Nobles), Trockenbeerenauslese (Grains Nobles passérillés), Eiswein (vin de glace), et même du Sekt (avec des bulles, comme le Champagne)…

Ça a l’air compliqué, mais ça ne l’est pas tant que ça. Imaginez-vous un éventail de possibilités autour d’un même thème, le Riesling. De la version de base à la version la plus élaborée, de sec à doux, de simple à très complexe, à boire tout de suite ou bien à garder précieusement pour le laisser pleinement s’épanouir. Puis une belle occasion pour réviser votre allemand ;P

Petit mot pour les idées reçues qui ont la peau dure : Les vins allemands sont tous chaptalisés… Et non. Dès qu’il y a un « Prädikat » sur l’étiquette, c’est à dire Kabinett, Grosse Lage, Spätlese, Auslese, etc. la chaptalisation est interdite. Pour les vignerons qui font parti du très fermé club du VDP, auquel on n’accède que sur invitation après avoir produit des années durant des vins exceptionnels, c’est encore plus difficiles car les lignes de conduite imposées par le VDP sont même plus restrictives que ceux émises par l’état, et entièrement tournées vers une viticulture d’excellence respectueuse de l’environnement.

Et le vignoble du Château ? Implanté un peu en retrait sur les collines en bordure du Rhin, les parcelles sont orientées sud-est / sud / sud-ouest. Le terroir est une mosaïque qui s’est composée à travers les millénaires pour offrir aujourd’hui une belle complexité, permettant très facilement la production une jolie palette d’expressions du Riesling, du plus simple au plus sophistiqué. Le climat du Rheingau est relativement tempéré, presque méditerranéen. Les hivers sont doux et les étés très ensoleillés. Avec une moyenne des précipitations des dernières 30 années de près de 600mm/an, protégée par la montagne du Taunus contre les intempéries, on dirait presque la petite sœur de l’Alsace. Si la production d’Eiswein est possible ici, c’est notamment grâce à l’altitude de certains vignobles. Puis n’oublions pas, c’est l’Allemagne : il peut faire très froid en hiver (mais je vous rassure : ni les grappes ni les vignerons ne portent bonnets et gants en été).

IMG_6733

Depuis la reprise par la NASPA en 1997, Schloss Vollrads est géré par Dr. Rowald Hepp. Cet œnologue de formation, arrivé au Château en 1999, a réussi le pari pourtant difficile de remettre le domaine et les finances d’aplomb. Il a su, avec beaucoup de travail et d’optimisme, redorer le blason de Schloss Vollrads et le hisser parmi les meilleurs domaines allemands. Abonné régulier aux distinction de tout genre pour leurs vins, avec un palmarès impressionnant de vins dépassant régulièrement les 92 points, je reste souvent dubitative face à une avalanche de médailles et de points attribués à un domaine en particulier. Pourtant, le résultat dans le verre est convaincant !

*

Schloss Vollrads – Riesling Qualitätswein trocken 2012

100% Riesling – blanc – sec – 10€20 au domaine

Simple, frais et fruité, il est tout en retenue, élégant, un peu acidulé au début. Droit et accessible, avec une pointe de CO2, c’est un vin idéal pour l’été. À déguster dès à présent.

*

Schloss Vollrads – Riesling Kabinett trocken 2012

100% Riesling – blanc – sec – 11€50 au domaine

Frais, tendu et droit comme un i, il se montre fruité et très minéral, avec une pointe d’amertume. Encore très jeune, il aura besoin d’être carafé ou gardé encore une à deux années pour dévoiler son potentiel.

*

Schloss Vollrads – Alte Reben Riesling Qualitätswein trocken 2013

100% Riesling – blanc – sec – 18€90 au domaine

Tout juste mis en bouteille, il a un nez croquant très printanier. Une pointe de CO2, une belle fraîcheur, sans amertume, il a plus d’ampleur et de profondeur. Equilibré et fruité, c’est la sagesse de la Vieille Vigne qui parle et qui mets les papilles en écoute.

*

Schloss Vollrads – Erstes Gewächs 2009

100% Riesling – blanc – sec – 23€80 au domaine

Un vrai coup de cœur. Le Riesling dans toute sa splendeur. Des notes de cire d’abeille, un peu de pétrole, du fruit mûr d’abricot et de pêche, de miel, très beau. C’est complexe et délicat, très équilibré et tout simplement juste dans le verre. Avec un très beau potentiel d’aller loin dans le temps.

*

Schloss Vollrads – Erstes Gewächs 2010

100% Riesling – blanc – sec – 23€80 au domaine

Un millésime plus tard que le 2009, et le Riesling montre sa nature versatile. C’est bien plus fruité, mais pour le moment moins profond, plus miel et plus minéral. Il aura besoin d’un peu de temps encore pour dévoiler toute sa finesse et sa palette aromatique.

*

Schloss Vollrads – Erstes Gewächs 2011

100% Riesling – blanc – sec – 23€80 au domaine

Mon deuxième coup de cœur. Joliment construit, ce vin est droit, tendu, élégant et délicat. Une pointe d’amertume, frais, les notes de miel et de cire jouent avec un fruité croquant. Sa très longue finale annonce un grand vin à venir. Un vin superbe.

*

Schloss Vollrads – Riesling Spätlese fruchtig/süss 2012

100% Riesling – blanc – demi-sec – 14€60 au domaine

Si tous les demi-secs pouvaient être comme ça… Une pointe de CO2 et beaucoup de fraîcheur créent un équilibre tendu et juste avec la douceur de ce vin. C’est gourmand, fruité, joli, droit, très élégant. Un vin enjoué comme une jeune fille. À apprécier dès à présent.

*

Schloss Vollrads – Riesling Auslese 2011

100% Riesling – blanc – doux – 24€80 au domaine pour 0,375l

Frais, gourmand, tendu, où la douceur et la fraîcheur se complètent harmonieusement pour créer un équilibre superbe. Tout en finesse, le fruité se construit autour d’arômes d’abricot, de pêche, d’agrumes, de pomme rouge, avec des notes florales. C’est long en bouche et montre une fois de plus un beau potentiel pour le vieillissement. À boire ou à garder.

*

Conclusion : des vins droits, frais, équilibrés, construits tout en délicatesse. Une interprétation à la fois moderne et traditionnel du Riesling, qui se dévoile alors avec une finesse stylé. C’est redoutablement efficace. Je suis fan !

Envie de trouver leurs vins ? Pas encore distribués en France (ce que je ne comprends sincèrement pas du tout…), vous pouvez soit les commander sur leur site web, soit les acheter directement sur place. L’envoi en France étant terriblement cher, la deuxième option est la plus économique. En plus, cela vous permettra de découvrir une des plus belles régions d’Allemagne.

Cheers !

IMG_6732

Publicités
Catégories :Wine UncoveredTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires

  1. Très bon article. Tu vas nous expliquer en détail le « feinherb » un de ces jours. Je me rends au salon Vinea en Suisse cette année. Les vins suisses, une de mes nouvelles passions. Bonnes dégustations.

    • Merci Serge ! Je croyais déjà qu’aucun francophone n’allait apprécier cet article. Sans doute l’effet Coupe du Monde… :P
      Mais blague à part, ce domaine mérite vraiment d’être connu sur le marché français. Son style élégant et fin devrait ravir les papilles françaises tout autant que les miennes. Bonnes dégustations à toi également !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :